Accueil

Grande distribution

L'impact positif global dans la grande distribution

impact positif global

grande distribution

66

Tous secteurs

67

Classement

  • 1

    81

  • 2

    69

  • 3

    66

  • 4

    63

  • 5

    52

Analyse

NB : les sites web analysés sont les sites “drive”

Le site Carrefour arrive largement en tête (+ 12 pts) et récolte la meilleure évaluation en Utilisabilité (Site avec la meilleure expérience utilisateur). Il obtient le meilleur score sur l’architecture de l’info, la simplicité d’interface, l’adaptabilité et le contrôle explicite et feedback. Au global, et même si l’on peut toujours améliorer l’expérience, ce site est clairement pensé « utilisateur » et « performance ». Par ailleurs, le background est bon, ce qui permet d’optimiser en continu le parcours utilisateur.

Hormis en écoconception, Leclerc est bon dernier de la catégorie et de l’Observatoire. Le site est en effet vieillissant et possède une architecture technique pénalisante en matière de SEO.

Axe d'amélioration :

Les leviers de succès de ce secteur sont l’accessibilité et l’utilisabilité. L’accessibilité devrait être primordiale pour permettre aux internautes de pouvoir faire leurs courses. Avec un index moyen de 55 et un premier de la classe seulement à 67 points, la marge de progression est flagrante pour mieux figurer dans cet observatoire l’année prochaine.
Signalons également qu’en matière d’utilisabilité, excepté Carrefour et Auchan qui proposent une très bonne expérience de courses en ligne, les autres enseignes ternissent le palmarès avec des manquements significatifs. C’est le cas de Système U qui oblige à s’identifier pour pouvoir compléter son panier alors que le choix du magasin a déjà été inscrit. Ou encore Leclerc qui pêche par un parcours peu intuitif qui n’aide pas à la compréhension.

L'utilisabilité dans la grande distribution

utilisabilité

grande distribution

64

Tous secteurs

65

Classement

  • 1

    84

  • 2

    81

  • 3

    59

  • 4

    50

  • 5

    47

Analyse

Carrefour et Auchan, les deux premières enseignes de Grande distribution de notre classement, se démarquent en raison de leurs efforts en matière d’utilisabilité (de nombreuses notes positives et maximales). Leurs concurrents ont tendance à respecter les bonnes pratiques mais sans effort particulier pour répondre aux attentes de leurs utilisateurs.

Carrefour est en tête de ce secteur en obtenant le meilleur score sur l’architecture de l’info, la simplicité d’interface, l’adaptabilité et le contrôle explicite et feedback. Au global, et même si l’on peut toujours améliorer l’expérience, ce site est clairement pensé utilisateur et performance. Le background est bon, ce qui permet certainement d’optimiser en continu le parcours utilisateur, et chaque grande refonte apporte son lot d’évolutions assez conséquentes dans le secteur.

Système U est à la traîne en termes de lisibilité, de simplicité d’interface et de cohérence ergonomique et graphique. L’enseigne a même une pratique qui peut devenir bloquante pour l’utilisateur en termes de contrôle explicite et feedback.

Intermarché ne performe pas en adaptativité (responsive) et en contrôle explicite et feedback. Le site mobile n’est pas optimisé et affiche des bugs qui ne rassurent pas les utilisateurs.

L’architecture de l’information est le critère qui performe le plus au global dans ce secteur : tous les acteurs font des efforts et tentent de ranger le mieux possible les rayons pour satisfaire les utilisateurs.

Axe d'amélioration :

L’accompagnement est le moins bon critère pour le secteur : pas ou très peu de conseils, de contenus inspiration ou éditoriaux. 3 sites sur 5 ne proposent même plus de recettes, dommage car le site qui obtient le moins bon index (Système U) se distingue sur cette catégorie en proposant tout ce qui peut aider un utilisateur sur un site de courses en ligne.

L'écoconception dans la grande distribution

écoconception

grande distribution

82

Tous secteurs

60

Classement

  • 1

    99

  • 2

    98

  • 3

    88

  • 4

    85

  • 5

    41

Analyse

Il s’agit du secteur le plus en avance en matière d’écoconception.

Les scores de Système U et Carrefour sont remarquables, Leclerc et Intermarché performent également tandis qu’Auchan fait chuter considérablement la moyenne avec une complexité de page (taille du DOM) et une charge serveur (nombre de requêtes) disproportionnées par rapport à ses concurrents.

L’écoconception d’un site tend à afficher rapidement des infos utiles et nécessaires à l’utilisateur, sans surcharge et en évitant les requêtes vers le serveur trop nombreuses. Dans un souci de performance environnementale mais aussi des performances techniques. Les sites de Grande distribution ont globalement bien compris ces enjeux.

Axe d'amélioration :

Maintenir ces efforts !

L'accessibilité dans la grande distribution

accessibilité

grande distribution

55

Tous secteurs

65

Classement

  • 1

    67

  • 2

    62

  • 3

    59

  • 4

    53

  • 5

    34

Analyse

Dernier de la classe en termes d’accessibilité, ce secteur doit absolument faire davantage d’efforts pour combler ce retard.

Hormis Systeme U, aucun acteur n’a mis en place la fonctionnalité du lien d’évitement qui permet d’accéder directement au contenu principal de la page pour les personnes en situation de handicap. Par ailleurs, l’enseigne expose publiquement sa Déclaration d’accessibilité et son schéma pluriannuel. L’intention est louable, cependant le site ne permet pas une expérience optimisée à tout point de vue pour les personnes en situation de handicap.

Axe d'amélioration :

3 acteurs sur 5 ne respectent pas les critères essentiels à l’accessibilité sur les formulaires. Règles pourtant assez simples à mettre en place et dont les bonnes pratiques sont marquées au coin du bon sens. Gageons que le législateur saura se montrer plus convaincant.

L'efficacité SEO dans la grande distribution

efficacité SEO

grande distribution

63

Tous secteurs

77

Classement

  • 1

    86

  • 2

    79

  • 3

    65

  • 4

    50

  • 5

    34

Analyse

Il s’agit du secteur qui obtient le plus faible score en SEO. Intermarché et Leclerc ferment la marche. Les sites de la Grande distribution ne misent pas sur le marketing de contenu, priorité au produit et à la vente !

À commencer par Leclerc qui paie le prix de son infrastructure technique : il est nécessaire de déclarer un magasin avant de pouvoir poursuivre sa visite, ce qui contraint énormément la découverte du contenu par les moteurs, car chaque magasin a, en quelque sorte, son site internet avec son catalogue produits. Notons également que la situation aurait été différente si Leclerc avait basé son Drive sur son domaine e.leclerc – ce qu’ont fait presque tous ses concurrents, à l’exception de Système U et son site dédié au Drive coursesu.com.

Car à l’instar des magasins physiques, les sites internet de la Grande distribution sont en train d’opérer leur mue pour mettre en avant les Drives, et certains s’en sortent mieux que d’autres. Cela se traduit par des autorités de domaine variables : 52 pour LeclercDrive contre 82 pour Carrefour, qui aura donc, à contenu équivalent, un net avantage sur son concurrent, alors que le domaine e.leclerc a une Domaine Authority de 81.

Enfin, d’un point de vue technique, les sites sont avant tout conçus pour une navigation desktop : les scores mobiles sont assez moyens, à part pour Courses U et Intermarché qui se démarquent. Le nombre de pages des sites pose question : 245 000 pages pour Carrefour, mais 1 510 pour CoursesU.com

Axe d'amélioration :

De manière générale, certaines bonnes pratiques sont encore à travailler, comme la rédaction d’une métadescription optimisée, le balisage Hn, tous deux perfectibles pour une majorité des acteurs, mais aussi la notion de descriptif catégorie qu’aucun n’a mis en place.

En termes de maillage interne, les règles de base du e-commerce sont bien intégrées (nombre de clics, maillage catégories, maillages produits similaires), mais les sites n’utilisent pas assez les données structurées, notamment sur les fiches produits, avec les notions de prix et d’avis éventuellement à signaler aux moteurs.

Notons aussi que pour parfaire l’ensemble, la vitesse de chargement gagnerait à être optimisée.

Contact

Vous souhaitez plus de détails sur les résultats ?
Un audit personnalisé ?

* Champs obligatoires