Accueil

La beauté

L'impact positif global dans la beauté

impact positif global

beauté

60

Tous secteurs

67

Classement

  • 1

    79

  • 2

    60

  • 3

    58

  • 4

    52

  • -

    52

Analyse

À noter que les sites du secteur « Beauté », moins performants sur la plupart des index, arrivent en bonne position au global sur l’utilisabilité, puisqu’ils obtiennent tous au moins 70 de moyenne.

Ce secteur du e-commerce, caractérisé par la grande diversité de produits proposés, offre d’excellentes pratiques utilisateurs et fait de gros efforts en matière de simplicité de l’interface et d’adaptabilité, de contrôle explicite, de feedback et d’accompagnement.
À noter l’excellence de la performance E-commerce. L’utilisateur bénéficie de toutes les mécaniques de cross sell et bundle pour pouvoir commander aussi bien sur desktop que sur mobile avec une réassurance permanente, le tout dans un environnement relativement simple au vu de la profusion des catalogues.

Axe d'amélioration :

L’écoconception demeure le parent pauvre avec 3 sites qui obtiennent 20 ou moins. L’Occitane tire son épingle du jeu et a produit un réel travail et effort en la matière.
L’accessibilité n’est guère mieux prise en compte, ce qui est dommage pour un secteur orienté en e-commerce. Il s’agit de l’une des plus mauvaises évaluations sur l’ensemble des secteurs (avec l’Automobile et la Grande distribution). L’Occitane, ainsi que Clarins, proposent une démarche qui, certes, peut être améliorée mais demeure plus que correcte.

L'utilisabilité dans la beauté

utilisabilité

beauté

75

Tous secteurs

65

Classement

  • 1

    78

  • 2

    75

  • -

    75

  • -

    75

  • 5

    72

Analyse

Bonne surprise, les scores démontrent une certaine homogénéité en allant de 78 (L’Oréal) pour le premier à 72 (Nuxe) en queue de peloton. Ils restent très élevés puisqu’ils obtiennent tous au moins 70 points.

Le travail de performance E-commerce est remarquable et visible sur les scores de simplicité d’interface, d’accompagnement ou encore de contrôle explicite et feedback. L’utilisateur sait en permanence où il se trouve. Les mécaniques de cross sell et bundle ainsi que le fait de pouvoir commander aussi bien sur desktop que sur mobile sont performants. C’est un atout fondamental dans un environnement relativement simplifié malgré la profusion des catalogues.

Axe d'amélioration :

Un point faible pour l’architecture de l’information qui peut s’expliquer par une multitude de niveau 1 dans les barres de navigation pour certains des sites (14 N1 pour L’Occitane et 13 N1 pour Nuxe, ce qui est beaucoup trop).
La gestion des erreurs n’est pas optimisée pour l’ensemble des sites, élément pourtant primordial pour un bon accompagnement de l’utilisateur. Les sites de cette catégorie pourraient prendre exemple sur les sites de Grande distribution qui détectent une mauvaise adresse mail et redirigent l’utilisateur vers la création de compte.

L'écoconception dans la beauté

écoconception

beauté

36

Tous secteurs

60

Classement

  • 1

    85

  • 2

    36

  • 3

    20

  • 4

    19

  • 5

    18

Analyse

Plus mauvais résultat de l’observatoire avec une moyenne de 36. Seule L’Occitane tire son épingle du jeu L’Occitane en arrivant en 8e position du classement général avec un index de 85, contre 36 points pour le second du classement par secteur. L’écoconception ne rentre a priori pas dans les critères prioritaires du secteur de la beauté.

En effet, le large choix de produits induit une trop importante complexité de page. Là où l’on pourrait s’attendre à de bonnes performances techniques, les résultats sont moyens voire mauvais.

Axe d'amélioration :

Pour tous les acteurs sauf pour L’Occitane, la complexité de page, la bande passante et la charge serveur actuellement dans le rouge sont à travailler à la fois dans une démarche responsable mais également pour améliorer la performance.

L'accessibilité dans la beauté

accessibilité

beauté

58

Tous secteurs

65

Classement

  • 1

    79

  • 2

    72

  • 3

    57

  • 4

    43

  • 5

    37

Analyse

La beauté obtient un score inférieur à la moyenne tout secteurs confondus en accessibilité

L’Occitane et Clarins font un effort mais il reste un gros travail à effectuer pour permettre au plus grand nombre de consulter les sites leader du secteur de la beauté correctement.

Axe d'amélioration :

Personne ne met en place le lien d’évitement (pour accéder directement au contenu principal de la page) et la navigation par tabulation est loin d’être optimisée dans les parcours.
Aucun acteur n’est dans une démarche d’accessibilité : aucun ne publie de page de déclaration ni d’explication de schéma pluriannuel.

L'efficacité SEO dans la beauté

efficacité SEO

beauté

73

Tous secteurs

77

Classement

  • 1

    78

  • 2

    76

  • 3

    75

  • 4

    69

  • 5

    65

Analyse

Les sites Beauté semblent s’être passé le mot pour zapper certaines bonnes pratiques SEO comme la présence d’une balise H1 sur la page d’accueil, seule L’Occitane s’y est attelée. Mais d’autres balises sont bien présentes chez tous comme le title et la métadescription, plutôt incitative « découvrez », « prenez soin », « cliquez pour craquer », « achetez ».

Présence de contenu de blog et de conseil chez tous les acteurs.
L’Occitane fait autant de trafic SEO en conquête que Clarins, mais L’Oréal est celui qui a le plus de trafic sur ce critère dans le panel (254 000 visites en conquête contre des concurrents qui tournent plutôt aux alentours de 45 000).

Les sites n’ont pas un nombre de backlinks démesuré mais certains ont de meilleurs liens que d’autres, ce qui se traduit par une meilleure autorité thématique (Yves Rocher, Nuxe et L’Oréal s’en sortent ainsi mieux que Clarins et L’Occitane).

Axe d'amélioration :

La performance web laisse à désirer pour les acteurs, notamment sur mobile, à l’exception de L’Occitane.

Contact

Vous souhaitez plus de détails sur les résultats ?
Un audit personnalisé ?

* Champs obligatoires